BlogLivret A vers une augmentation du taux d’intérêt

https://i0.wp.com/www.lcp-partners.fr/wp-content/uploads/2019/04/map-pin.png?fit=71%2C100&ssl=1

Au 1er février 2022, le taux d’intérêt du livret A va augmenter, comme l’a indiqué le Ministre de l’économie, Bruno LE MAIRE, le lundi 13 décembre 2021.

Qu’est-ce que le livret A ?

Pour mémoire, le livret A est un compte d’épargne, rémunéré et proposé par les établissements bancaires.

L’ensemble des citoyens français peut détenir un livret A : aussi bien les personnes majeures que les personnes mineures.  Seules les mineurs de plus de 16 ans peuvent réaliser des retraits.

Par contre, il n’est pas possible de détenir plusieurs livrets A, et le montant maximum des sommes placées sur un livret A est de 22 950 euros (excepté pour les associations).

Voici quelques avantages du livret A :

  • Les fonds placés sur le livret A sont disponibles ;
  • Les intérêts perçus ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu, ni aux prélèvements sociaux ;
  • Aucun frais n’est appliqué pour l’ouverture, les retraits ou les versements effectués sur un livret A.

Le taux d’intérêt du livret A est révisé par l’État, deux fois par an, au 1er février et au 1er aout. A ce jour, et ce depuis le 1er février 2020, le taux d’intérêt annuel est de 0,50%.

Le calcul du taux d’intérêt est souvent contesté car il tient compte en partie seulement de l’inflation. En effet, la méthode de calcul inclus notamment l’indice des prix à la consommation et le taux interbancaire sur 12 mois.

Cependant, la révision du taux d’intérêt du livret A ne doit pas donner lieu à une augmentation du taux de plus de 0,50%.

PLUS D’INFORMATIONS

Quels changements au 1er février 2022 ?

Le nouveau taux du livret A applicable au 1er février 2022 n’a pas encore été communiqué à ce jour, mais il devrait être relevé à 0,8%.

Le Premier Ministre, Jean CASTEX, a en effet indiqué le 6 janvier 2022 que le gouvernement ne donnerait pas de « coup de pouce » pour aller au-delà de la formule purement mathématique.

Ce montant serait loin de satisfaire les épargnants, compte tenu notamment de l’inflation.

Pour mémoire, selon une étude de l’INSEE, en 2021, les prix à la consommation ont augmenté de 2,8%.

Le livret A, même s’il présente quelques avantages, est un dispositif qui n’apparait pas satisfaisant pour les épargnants, car très peu rémunérateur.

Dans ces conditions, vers quels supports pouvez-vous vous orienter pour placer votre argent ?

Tout d’abord, vous pouvez vous orienter vers l’Assurance vie, qui demeure un dispositif d’épargne que les Français affectionnent particulièrement.

Dans le contrat d’assurance vie, le souscripteur verse une somme d’argent, à la souscription du contrat, puis éventuellement lors de versements postérieurs. L’assureur devra verser au bénéficiaire désigné par le souscripteur une somme d’argent, sous la forme d’une rente ou d’un capital, si un évènement particulier se produit.

Pour pouvoir souscrire à un contrat d’assurance vie, il faut être en capacité juridique de le faire, respecter l’âge maximum défini par l’assureur.

Les contrats d’assurance vie sont nombreux et très différents les uns des autres. Il est impératif avant toute chose de savoir si vous êtes un profil d’investisseur prudent ou acceptant les risques, et de prendre en compte votre situation familiale, personnelle et patrimoniale.

Il est possible d’investir sur des contrats d’assurance vie en fonds euros, ou à la fois en fonds euros et en unités de compte, mais également d’opter pour une gestion libre, sous mandat ou encore pour une gestion conseillée (solution intermédiaire).

Les montants des versements initiaux peuvent également être très différents, d’un contrat d’assurance vie à l’autre, de même que les frais d’entrée, de versement ou de gestion.

AUDIT PATRIMONIAL GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT

Ensuite, les SCPI sont un excellent outil pour placer votre épargne, mais également pour préparer votre retraite. Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) font partie des investissements financiers, mais avec un sous-jacent immobilier.

Le principe est le suivant : la SCPI est gérée par une société de gestion, dont le but est d’acquérir, de gérer et d’administrer en bon père de famille, un parc immobilier conséquent et varié.

Certaines SCPI investissent dans des domaines particuliers tels que la santé, et d’autres sont plus généralistes et peuvent par exemple investir tout aussi bien dans les domaines de la logistique, de la santé, de l’éducation, dans des bureaux….

Vous pouvez donc acquérir des parts de la SCPI, serez propriétaires des biens détenus par la société civile, à due proportion de votre apport, et percevrez des dividendes, qui correspondent en quelque sorte aux loyers perçus par la SCPI pour la location de ses biens.

La SCPI est un investissement qui présente notamment pour avantage de déléguer la gestion du bien à la société de gestion, ce qui est extrêmement apprécié par les investisseurs.

Selon les SCPI, il est possible de faire, outre l’investissement initial, des versements programmés, des versements exceptionnels, voire de réinvestir les dividendes.

Bon nombre de SCPI vous permettent également d’investir, sur une durée déterminée par l’investisseur, en démembrement de propriété, et de bénéficier d’une décote sur le prix de vente de la part. Vous allez dans ce cas acquérir uniquement la nu propriété des parts de SCPI, sur une durée que vous déterminez (par exemple 5 ans).
A l’issue de ce délai, la part se remembre de plein droit, vous détenez alors vos parts en pleine propriété (usufruit et nue-propriété), avec une valeur de part en pleine propriété et des loyers versés sur la base de la part reconstituée.

Enfin, il vous est également possible d’investir votre épargne dans un bien immobilier, par l’intermédiaire du statut LMNP (loueur meublé non professionnel).

Vous allez ainsi investir dans un bien neuf ou en l’état futur d’achèvement (VEFA) au sein d’une résidence avec services, c’est-à-dire notamment dans un logement situé dans une résidence étudiante ou dans une EHPAD (établissement d’hébergement pour personne âgée dépendante).

Vous concluez un bail commercial avec la société de gestion, qui va gérer l’ensemble de la résidence.

Ainsi, le loyer vous est versé non pas par l’occupant final du bien (l’étudiant ou la personne âgée dans notre exemple), mais par la société de gestion, et ce peu importe que le logement soit ou non occupé.

Le LMNP classique ou amortissable vous permet de récupérer dans les mois qui suivent votre acquisition la TVA que vous aurez avancée.

De plus, vous bénéficiez d’un système d’amortissement comptable. Grace à cet amortissement, vous percevrez des loyers nets de fiscalité, c’est-à-dire que vous ne paierez pas d’impôt suite à la perception des revenus de votre bien, et ce sur une période de 20 ans environ.

Voici donc 3 alternatives très intéressantes au livret A

Bien entendu, avant de réaliser un placement, peu importe la somme d’argent donc vous disposez, il est conseillé de vous rapprocher d’un spécialiste de la gestion de patrimoine qui pourra vous proposer le ou les placements les plus adaptés, compte tenu notamment de votre situation familiale, professionnelle et patrimoniale.

Les conseillers en gestion de patrimoine du Cabinet LCP Partners, cabinet fondé en 2008, se tiennent à votre disposition pour échanger lors d’un entretien gratuit et sans engagement, sur les possibilités d’investissement.

Physique
Visio
Téléphonique

Des consultants à votre dispositionContactez nous :
rendez-vous
gratuit et sans engagement !

Appelez-nous
Tel : 06 22 74 35 06
Ecrivez-nous
office@lcp-partners.fr
Nous retrouver

    CONTACTEZ-NOUS !
    Nous sommes à votre disposition pour échanger sur votre projet !



    Nos implantationsOù nous trouver

    Restez informéNos réseaux sociaux

    Avis clientsNos avis positifs