Vos questions - Nos réponses

FOIRE AUX QUESTIONS

Un cabinet indépendant
Pourquoi un cabinet indépendant ?
Les placements financiers
Assurance-vie, PER, SCPI
Les investissements immobiliers
Vos questions sur les dispositifs de défiscalisation
Divers
Quel apport, quelle rentabilité, quel risque ...
Pourquoi faire appel à un cabinet indépendant ?

Quels sont les avantages d’un cabinet de gestion de patrimoine indépendant ?

Les avantages notables d’un cabinet indépendant sont la disponibilité et la flexibilité des consultants. Disponibles en général du lundi au samedi, se déplaçant à domicile, sur des plages horaires très larges, révélant également une très bonne réactivité.

Au sein d’un cabinet indépendant, c’est le consultant qui évalue quels sont les placements les plus adaptés à vos besoins, et surtout qui va connaitre exactement leur destination. Son choix est donc totalement objectif.

Enfin, un bon consultant établit une relation durable avec ses clients. Les placements qui vous engagent sont sur le long terme, il est important d’avoir toujours le même interlocuteur pour répondre à vos questions et vous aidez dans les démarches. C’est une relation à double sens, car le consultant aura lui aussi besoin de vos avis et de vos ressentis pour juger au mieux les placements qu’il propose.

Quels engagements et quels honoraires dois-je à un cabinet indépendant ?

Les rendez-vous proposés sont gratuits et sans engagement. Libre à vous de donner suite ou non à un projet, de vous laisser réfléchir, de comparer. Notre rémunération est établie grâce à nos partenaires.

Si toutefois vous avez besoin d’un conseil sur une situation très spécifique, n’hésitez pas à nous contacter pour obtenir une étude.

Quelles sont les réglementations qui régissent ce métier de consultant en gestion de patrimoine ?

Les consultants en gestion de patrimoine ont une obligation de formations, afin de valider leurs acquis sur les évolutions fiscales et juridiques. Ces formations représentent plus d’une quarantaine d’heures par an, et sans ces validations, il leur est impossible d’exercer un conseil, de souscrire à des placements financiers, et de renouveler leur enregistrement à l’ORIAS, l’AMF, l’ANACOFI, CCI etc.

L’Assurance Vie

Pourquoi l’Assurance Vie est considérée comme étant bon placement pour la retraite ?

L’Assurance Vie est considérée comme étant un bon placement pour la retraite, pour la disponibilité des fonds. En général, les assurés, une fois à la retraite, procèdent à des « sorties progressives ».

Mensuellement, trimestriellement, ou annuellement, il est possible de transférer une somme de revenus de l’Assurance Vie au compte courant, afin de compenser une baisse de revenus qui surviendra inévitablement suite à l’arrêt de l’activité. Une anticipation à mettre en place durant la vie active, mais qui permet un réel complément de retraite.

Le capital restant continue de fructifier, et les sorties peuvent profiter des abattements fiscaux et échapper aux taxations.

Une Assurance Vie est-elle toujours rentable ?

La rentabilité de votre Assurance Vie va dépendre des fonds sur lesquels votre capital est investi.

Elle sera obligatoirement rentable si vous investissez uniquement en fonds euros, car ce placement vous garantit qu’il n’y aura aucune perte de capital. Cependant, zéro risque est aussi synonyme de rentabilité faible.

Dans un investissement multi-supports (composé de fonds euros et d’unités de compte), la partie unités de compte peut présenter des risques de non-garantie du capital, mais permet d’espérer une meilleure rentabilité.

Pour résumer : une Assurance Vie est-elle toujours rentable ? Oui, si elle se compose à 100% de fonds euros. Non, si elle est investie en multi-supports.

A quel âge peut-on réaliser un contrat d’Assurance Vie ?

Il est possible de réaliser un contrat d’Assurance Vie à tout âge ! Même s’il est à savoir qu’après 70 ans, les sommes versées ne bénéficient plus du même avantage fiscal.

Qu’est-ce qui change dans mon Assurance Vie une fois que j’ai 70 ans ?

Dans un contrat d’Assurance Vie, la fiscalité va différer selon l’âge de l’assuré (avant ou après ses 70 ans) au moment où il réalisera un versement.

Qui peut être bénéficiaire d’une Assurance Vie ?

Il n’y a aucune condition particulière concernant le bénéficiaire d’une Assurance Vie.

Comment savoir si l’on est le bénéficiaire d’un contrat d’Assurance Vie ?

Pour savoir si l’on est bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie, il faut réaliser un courrier contenant le nom, l’adresse du demandeur, et une copie de l’acte de décès à l’AGIRA (Association pour la Gestion des Informations sur le Risque en Assurance). Cet intermédiaire va par la suite contacter toutes les sociétés d’assurance en vue de savoir si le demandeur est ou n’est pas bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie.

Est-il possible de changer de bénéficiaire au cours d’un contrat d’Assurance Vie ?

Il est possible de changer de bénéficiaire à tout moment au cours d’un contrat d’Assurance Vie. Dans le cas où le bénéficiaire a fait acte d’acceptation du contrat, il aura besoin de son accord pour le modifier. Mais ce cas de figure peut être justifié par des situations comme le divorce, ne nécessitant pas accord du bénéficiaire.

En cas de décès de l’assuré, quelles sont les démarches à suivre ?

En cas de décès de l’assuré, il faut transmettre une copie de l’acte de décès (mairie) et le certificat d’admission du défunt (société d’assurance).

Les bénéficiaires doivent fournir une photocopie de leur pièce d’identité, le livret de famille, et les instructions manuscrites et signées pour le versement des capitaux décès.

En général, le règlement définitif se fait dans un délai de 10 à 30 jours.

Qu’est-ce que la clause de représentation ?

La clause de représentation prévoit que dans le cas où le bénéficiaire d’une assurance vie décède, ses héritiers pourront bénéficier de l’assurance vie. Cette démarche est simple, mais nécessaire pour avoir droit à ces parts.

Peut-on résilier une Assurance Vie ?

Il est possible de résilier son contrat d’Assurance Vie sans conditions particulières.

Quelle est la disponibilité du capital investi ?

Il est possible de retirer une partie, ou la totalité de votre capital investi, à tout moment.

Qu’est-ce qu’un arbitrage ?

Un arbitrage est le fait de pouvoir changer les fonds qui constituent un contrat d’Assurance Vie. Cela a pour but de faire évoluer les contrats d’Assurance Vie, tout en garantissant l’antériorité fiscale de l’assuré.

Quels sont les avantages d’investir en fonds euros plutôt qu’en unité de compte ?

Les fonds euros sont directement gérés par votre assureur. L’objectif, c’est de protéger l’épargne de l’inflation, tout en ne représentant aucun risque de perte en capital, et ce, qu’importe l’état des marchés financiers. Les intérêts perçus par l’assuré peuvent d’autant être faibles comme avantageux, mais dans tous les cas, le capital est garanti.

Quand vous investissez en unité de compte, vous vous exposez à un risque supérieur, car ces dernières peuvent évoluer, à la hausse comme à la baisse, sans garantie de capital.

Aujourd’hui, on trouve de plus en plus de contrats d’Assurance Vie composés à 70% de fonds euro, et à 30% d’unités de compte. Le risque de perte de capital est donc faible, et la rentabilité du placement généralement supérieure à celle d’un placement composé à 100% de fonds euros.

Qu’est-ce qui change dans mon Assurance Vie une fois que j’ai 70 ans ?

Dans un contrat d’Assurance Vie, la fiscalité va différer selon l’âge de l’assuré (avant ou après ses 70 ans) au moment où il réalisera un versement.

Le PER

Comment se constitue un PER ?

Un Plan d’Epargne Retraite se compose de l’épargne que vous décidez de placer tout au long de votre vie active en vue de préparer votre retraite. Le capital ne sera disponible qu’à ce moment-là (sauf exceptions).

La somme d’argent placée sur mon PER est-elle disponible facilement ?

L’épargne placée sur un PER est bloquée jusqu’à la retraite, sauf exceptions telles que l’achat d’une résidence principale ou certains accidents de la vie.

Une fois à la retraite, l’épargnant peut choisir de récupérer l’intégralité du montant de son PER, ou de fixer des rentes régulières afin de s’octroyer des compléments de revenus.

Suis-je imposé sur les transferts entrants et sortants de mon PER ?

Les versements entrant de votre PER sont déductibles du revenu imposable. L’économie d’impôt dépend de la tranche d’imposition dans laquelle vous vous trouvez, et est plafonnée (10% des revenus de l’année dans la limite de 31 786€, ou 3 973€ si ce montant est plus élevé).

Les versements sortant de votre PER sont eux soumis à la fiscalité.

Si vous faites le choix de ne pas bénéficier de l’économie d’impôt à l’entrée du PER, vous pourrez en bénéficier à la sortie.

Sont exonérés les sommes liées à l’intéressement, à la participation et aux abondements employeurs placés dans un PER d’entreprise.

Comment sortir d’un contrat PER ?

Vous ne pouvez sortir d’un contrat PER que :

– Si vous annulez le contrat pendant la durée légale de rétractation de 30 jours après sa signature ;

– Si vous avez atteint l’âge légal de départ à la retraite ;

– Si vous êtes dans une situation de cas de force majeur permettant un rachat anticipé (chômage, décès…).

Puis-je transférer mon Assurance Vie sur mon PER ?

Jusqu’au 1er janvier 2023, vous pouvez transférer votre épargne d’assurance vie sur un PER, en bénéficiant d’un avantage fiscal. Si votre contrat d’assurance vie a plus de 8 ans, l’abattement fiscal sera doublé. Les sommes d’argent transférées doivent être réinvesties dans votre PER, et vous devez être à plus de 5 ans de votre départ en retraite.

Ayez bien en tête avant de réaliser un tel transfert, que si l’épargne placée en assurance vie est disponible à tout moment, ce n’est pas le cas de l’argent qui se trouve sur votre PER, qui lui est bloqué.

Comment transférer mon ancien contrat sur mon nouveau PER ?

Tous les contrats d’épargne retraite individuels existants peuvent être transférés sur un PER individuel, de même que les contrats d’épargne retraite collectifs ou obligatoires dans le cas où vous ne travaillez plus dans l’entreprise concernée.

Des frais de transfert peuvent être appliqués et dépendent du précédent contrat et de la date du transfert.

A quel âge peut-on réaliser un contrat PER ?

Il est possible de réaliser un contrat PER à tout âge.

Quel montant dois-je verser sur mon PER et à quelle fréquence ?

Chacun est libre de verser la somme qu’il souhaite sans soucis de montant ou de fréquence.

Il est néanmoins conseillé d’établir des versements réguliers, afin d’alimenter son PER sans réaliser de gros efforts d’épargne. Mais encore une fois, il est possible d’interrompre, d’augmenter, ou de réduire ces virements au bon vouloir de l’épargnant.

SCPI

Les SCPI sont-elles accessibles à crédit ?

Oui, les SCPI sont accessibles à crédit sous condition d’acceptation de la banque ou de la société de financement. Le levier bancaire est d’autant plus intéressant dans le cadre de l’optimisation des revenus fonciers.

Est-il possible d’acquérir des parts de SCPI dans le cadre d’une défiscalisation ?

Il est en effet possible d’acquérir des parts de SCPI dans le cadre d’une défiscalisation, c’est ce que l’on appelle les SCPI « fiscales », dont les avantages sont identiques aux investissements immobiliers classiques : Pinel, Malraux, Monuments Historiques et déficit foncier.

Mais d’autres avantages sont également notables : l’investissement est accessible à partir de 5000€, il n’y a pas besoin d’acte notarié, et les risques sont mutualisés étant donné la diversité des biens immobiliers acquis.

Doit-on passer par un notaire pour l’achat de SCPI ?

Aucun passage chez le notaire n’est requis pour un investissement en SCPI. Il suffit de remplir un dossier de souscription, et une fois que la société de gestion aura procédée à l’enregistrement elle délivrera une attestation de propriété à l’acquéreur.

Qu’est-ce que le délai de jouissance ?

Le délai de jouissance est le délai entre le moment où l’investisseur va souscrire aux parts, et le moment où il va pouvoir en jouir (versement des premiers revenus). Celui-ci est variable d’une société à une autre. Les fonds collectés permettent à la société de gestion d’investir, ce qui peut prendre plusieurs mois.

Qu’est-ce que couvrent les frais de gestion de SCPI ?

Les frais de gestion couvrent les assurances, les impôts et taxes, les frais postaux, mais aussi les honoraires des architectes, des commissaires aux comptes, des experts externes en évaluation, des dépositaires, des huissiers, des avocats, et des cabinets de commercialisation.

Lors de la souscription de SCPI, dois-je régler des frais supplémentaires à l’intermédiaire de la souscription ?

La société de gestion rémunère directement l’intermédiaire. Aucune rémunération supplémentaire n’est donc à prévoir.

SCPI et dividendes : quand interviendra le premier versement et à quelle fréquence ?

Les dividendes seront versés généralement à chaque fin de trimestre, à partir du moment où le délai de jouissance est passé.

Comment sont imposés les SCPI ?

Il s’agit de revenus tirés de la location de biens immobiliers. Ainsi, ces revenus doivent être renseignés sur votre déclaration de revenus dans la catégorie « revenus fonciers ».

Doit-on prévoir des risques locatifs avec les SCPI ?

Le risque locatif existe dans l’investissement en SCPI néanmoins celui-ci est moindre car une SCPI bénéficie de nombreux locataires, le risque est donc mutualisé.

Quelle est la période de conservation des parts recommandée ?

La période de conservation des parts recommandée est de 10 ans.

Je souhaite vendre mes parts de SCPI, combien de temps cela va prendre ? A qui dois-je m’adresser ?

Le délai de revente des parts de SCPI est très variable. En effet, celui-ci dépend de l’offre et de la demande. Il est possible de revendre vos parts en trouvant un acheteur mais toutefois, cela va nécessiter des compétences administratives. Nous vous conseillons donc de vous rapprocher soit de votre conseiller en gestion de patrimoine, soit de la société de gestion, qui pourra vous facturer des frais de commission de cession. Dans tous les cas, vous devez notifier la société de gestion par lettre recommandée avec accusé de réception.

En cas d’achat de SCPI sur le marché secondaire est-ce que les frais de souscription sont moins importants ?

En cas d’achat sur le marché secondaire, les frais de souscription sont identiques. Il y a des exceptions si l’achat est fait « gré en gré », c’est-à-dire une vente directe entre un vendeur de parts et un investisseur sans intervention de la société de gestion dans la transaction.

En cas de décès, que deviennent mes parts de SCPI ?

En cas de décès, les parts seront partagées entre les héritiers. Ces derniers pourront soit les vendre, soit les conserver. Il est possible, suivant le patrimoine du défunt et des liens de parenté des héritiers, que soient appliqués des droits de succession.

Loi Pinel

A quel montant s’élève ma réduction d’impôt dans un investissement Pinel ?

La réduction d’impôt appliquée dépend de la durée d’engagement de location. Pour 6 ans, 12% ; pour 9 ans, 18% ; et pour 12 ans, 21% du prix du bien.

Comment savoir si ma ville est éligible au dispositif Pinel ?

Les communes éligibles au dispositif Pinel se trouvent dans les zones A bis, A, et B1.

En d’autres termes, Paris et sa couronne (29 communes), les villes de l’Ile de France, les principales communes de la Côte d’Azur et de la région genevoise, et plus généralement, les communes comportant plus de 250 000 habitants ou affichant des prix de biens élevés, la Corse et les DOM.

Puis-je mettre en place la loi Pinel dans un bien ancien ?

Il est possible de mettre en place la loi Pinel dans un bien ancien uniquement si celui-ci respecte toutes les caractéristiques imposées par ce dispositif. Tout d’abord vous devez vous assurer que votre bien est situé dans une commune éligible. Ensuite votre logement doit être conforme au niveau de performance énergétique BBC 2005 ou RT 2012. Ces mises en place seront vérifiées par un contrôleur technique. Enfin vous devez respecter la durée d’engagement de location ainsi que les plafonds de loyers et de ressources du locataire imposés par décret.

Si j’investi en loi Pinel puis-je louer le bien à un membre de ma famille ?

Vous pouvez louer le bien à n’importe quel membre de votre famille tant que celui-ci ne fait pas partie de votre foyer fiscal.

Si j’investi en loi Pinel, quel sera le montant de mon effort d’épargne ?

Cela dépend de vous ! Le prix du bien, le montant du loyer, la durée et le taux de votre prêt, le montant de votre impôt sur le revenu va déterminer le montant de l’effort d’épargne que vous serez amené à fournir chaque mois. N’hésitez pas à nous demander une étude !

J’ai investi en loi Pinel et je souhaite gérer le bien moi-même, est-ce possible ?

Quand vous investissez en loi Pinel, deux options s’offrent à vous : gérer votre bien vous-même, ou confier la gestion à une agence immobilière.

Dans les deux cas, des conditions locatives sont à respecter :

  • Le bien doit être loué dans les 12 mois suivant sa livraison

  • Le bien doit faire office de résidence principale pour le locataire

  • Le locataire doit remplir des critères d’éligibilité en fonction des zones géographiques et de sa situation familiale.

J’ai investi en Pinel, comment définir le montant du loyer ?

Quand vous investissez en Pinel, vous avez une obligation de respecter des plafonds mensuels de loyer. Ils dépendent de la zone dans laquelle se trouve votre logement.

Voici les plafonds de loyers 2019 pour les logements Pinel :

  • Zone A bis : 17,17€/m²

  • Zone A : 12,75€/m²

  • Zone B1 : 10,28€/m²

Ces plafonds sont appliqués à la surface habitable du logement et sont légèrement modifiés au 1er janvier de chaque année.

J’ai investi en loi Pinel et je souhaite savoir à partir de quand je pourrai bénéficier de la réduction d’impôts ?

Le point de départ de la réduction d’impôt correspond à l’année de la signature de l’acte notarié, ou à la date d’achèvement du logement/ des travaux si celle-ci est postérieure.

Je me suis engagée en loi Pinel sur 6 ans, puis-je prolonger le dispositif sur 9, ou 12 ans ?

Au départ, vous devez vous engager sur une période de 6 ans au minimum. Mais cette période est renouvelable par période de 3 ans. En vous engageant sur 6 ans, vous pouvez donc étendre cette période à 9 ans. Si votre engagement initial est de 9 ans, vous pouvez l’étendre à 12 ans, durée maximum d’engagement.

J’arrive au terme de ma défiscalisation Pinel, que dois-je faire ?

Quand vous arrivez au terme de votre engagement, et donc de votre défiscalisation, vous pouvez conserver le bien ou le revendre. Plus de détails dans cet article :

https://www.lcp-partners.fr/que-faire-lorsque-lon-arrive-au-terme-de-son-investissement-pinel

En cas de décès/divorce/licenciement que devient mon Pinel ?

Il existe des solutions face aux accidents de la vie qui peuvent parvenir pendant la durée d’un engagement en loi Pinel. Cet article explique les différents cas de figures et les solutions :

https://www.lcp-partners.fr/accidents-de-la-vie-et-avantage-fiscal-pinel

Que se passe-t-il si je revends mon Pinel avant la fin de la durée d’engagement ?

Si vous revendez votre Pinel avant la fin de la durée d’engagement, vous devrez rembourser l’avantage fiscal perçu jusqu’ici.

Est-ce possible d’investir dans une loi Pinel à deux, en étant ni mariés, ni pacsés ?

Il est possible d’investir dans une loi Pinel à deux en étant ni mariés, ni pacsés, cela s’appelle l’achat en indivision. Le notaire va inscrire dans l’acte de vente le pourcentage du bien que chacun des coindivisaires détient, et ils pourront ainsi bénéficier de l’avantage fiscal au prorata de leurs parts.

LMNP

Puis-je louer un bien LMNP à un membre de ma famille ?

Le statut de Loueur Meublé Non professionnel implique la signature d’un bail commercial avec un gestionnaire, ainsi le propriétaire ne peut donc pas intervenir dans le choix du locataire.

J’ai investi en LMNP, puis-je gérer le bien moi-même ?

Il n’est pas possible de gérer soi-même un bien en LMNP. Tout est réalisé par la société de gestion, avec laquelle vous êtes liés par un bail commercial.

J’ai investi en loi Censi-Bouvard, le bail commercial vient de se terminer, puis-je vendre mon bien ?

A la fin du bail commercial, le propriétaire du bien n’est plus engagé. Il peut choisir de revendre son bien ou de le garder.

Dois-je payer la TVA lors d’un investissement LMNP ?

Dans un investissement LMNP, vous avancez la TVA mais celle-ci vous sera remboursée par la suite.

Pour cela, il faut respecter les engagements impliqués par ce dispositif. En cas de revente avant 20 ans vous devrez rembourser le trop-perçu de TVA au prorata des années restant pour atteindre le seuil des 20 ans ou la TVA sera définitivement acquise.

Divers

Existe-t-il des solutions pour se protéger des loyers impayés ?

Oui. Il existe une assurance spécifique qui s’appelle la GLI (Garantie des Loyers Impayés). Elle couvre les loyers et charges impayés.

Le montant de la cotisation est un pourcentage du montant du loyer, et dépend du contrat choisit. Généralement il faut compter 2,5% du montant du loyer.

Quel apport est nécessaire pour réaliser un investissement locatif ?

Il n’y a pas de montant minimum ou maximum à privilégier pour réaliser un investissement locatif : tout va dépendre de la négociation avec votre banque. Bien sûr, cette dernière va prendre en compte la stabilité de votre situation financière, patrimoniale… L’absence d’apport personnel peut augmenter le taux d’intérêt sur votre emprunt, mais ne sera pas en général un frein pour l’obtenir.

Quelle rentabilité pour un investissement locatif ?

La rentabilité va dépendre de nombreux critères à réfléchir avant d’investir. La localisation est l’un des points majeurs à prendre en compte. Que ce soit la ville, le quartier, où même le type d’habitation, il est primordial d’analyser la demande. Si vous souhaitez connaitre le top 5 des villes où investir en 2020, cliquez sur ce lien :

https://www.lcp-partners.fr/top-5-des-villes-ou-investir-en-2020

Selon le type d’investissement choisit, vous pouvez également bénéficier d’un avantage fiscal. Une réelle aide dans un investissement aussi important.

Physique
Visio
Téléphonique

Des consultants à votre dispositionContactez nous :
rendez-vous
gratuit et sans engagement !

Adresse
SIEGE SOCIAL
Parc Valmy
43 Rue Elsa Triolet
21000 DIJON
Appelez-nous
Tel : 03.80.41.51.24
Ecrivez-nous
office@lcp-partners.fr
Nous retrouver

CONTACTEZ-NOUS !
Nous sommes à votre disposition pour échanger sur votre projet !



Nos implantationsOu nous trouver

Restez informéNos réseaux sociaux