BlogPréparation retraite pour les artisans, commerçants et professions libérales

https://www.lcp-partners.fr/wp-content/uploads/2019/04/map-pin.png

Le système de retraite français est l’un des plus complexes de l’Union Européenne, voire à l’échelle mondiale. Une complexité qui s’explique notamment du fait que de nombreuses caisses existent en fonction des secteurs d’activité. Une disparité qui se retrouve également au niveau des droits accordés et des conditions d’accès à ces mêmes droits. Le passage à la retraite s’accompagnant très souvent d’une perte conséquente de revenus, il est donc primordial que vous puissiez l’anticiper afin de passer ce cap en toute sérénité.

Bien entendu, quand bien même le projet de réforme des retraites voté par l’Assemblée Nationale serait adopté, les préconisations développées par la suite resteraient en vigueur.

Le cas particulier des professions indépendantes

Depuis le 1er Janvier 2018, l’ancien régime de retraite des indépendants a connu des transformations conséquentes suite à la suppression de l’ancien régime (régime social des indépendants ou RSI) au profit de la Sécurité sociale des indépendants ou SSI. Pour autant, les modalités de calcul des pensions retraites des indépendants n’ont jusque là pas connu de mutations profondes. En effet, les règles relatives aux cotisations et au calcul de la pension de base sont les mêmes que pour les salariés mis à part une exception concernant la durée d’assurance pour les personnes nées à partir de l’année 1953.

Ce même calcul prend en compte différentes variables que sont le revenu annuel moyen, le taux de liquidation, la durée d’assurance, les trimestres assimilés, la bonification ou encore les potentielles indemnités de départ :

  • Le revenu annuel moyen : pour les individus nés avant 1953, la retraite de base est calculée à partir de la moyenne des revenus d’activité annuels relatifs aux années cotisées. Pour les indépendants nés à partir de l’année 1953, la logique est différente, ce sont les 25 meilleures années de revenus qui sont retenues, mais de manière plafonnée, (plafond évolutif d’une année à une autre) ;
  • Le taux de liquidation: le taux plein s’acquiert de manière automatique une fois l’âge de 65 ans atteint, sinon, certaines conditions sont à remplir et certaines preuves à apporter concernant des motifs de carrière longue notamment ;
  • La durée d’assurance: le calcul de la cotisation s’articule autour des trimestres effectués par les artisans et indépendants en règle générale. A noter qu’à l’aide de la loi MADELIN, il est possible d’acheter des trimestres et de les inclure directement dans le calcul de votre pension retraite.

D’autres variables comme les trimestres assimilés, la bonification ou l’indemnité de départ sont à prendre en considération pour anticiper au mieux votre future pension. En somme, les conditions d’obtention du taux plein pour les indépendants (artisans, professions libérales, industriels, commerçants) sont lourdes, complexes, évolutives. Par ailleurs, et ce malgré toutes ces conditions, le taux plein reste plafonné dans le sens où vos revenus annuels pris en compte eux le sont en préalable au calcul du montant de votre pension.

Dès lors, il est primordial de préparer au cours de votre carrière professionnelle votre départ à la retraite, notamment à travers des investissements immobiliers locatifs ou financiers.

BILAN RETRAITE GRATUIT ET PERSONNALISE

Nos solutions d’investissement adaptées pour vous accompagner

Malgré un écart type conséquent, le salaire moyen brut des indépendants s’élève en moyenne à plus de 3 500€ (d’après l’Observatoire des Inégalités). Pour cette raison, diverses solutions, dans une optique de préparation retraite, sont disponibles sur le marché mais surtout accessibles. De ce fait, en fonction de votre situation fiscale, familiale et patrimoniale, l’anticipation concernant votre départ à la retraite constitue une problématique qu’il est nécessaire de considérer. D’autant plus qu’il vous est possible de réaliser des investissements accessibles à partir de 150€ par mois, tout en étant performants avec des rendements compris entre 1,5 et 6%.

L’ampleur du panel des dispositifs fiscaux français proposés par l’Etat permet de trouver des solutions d’investissement adaptées à vos objectifs et votre situation patrimoniale et fiscale.

Ainsi, voici une liste non-exhaustive des solutions d’investissement qui peuvent vous correspondre :

  • Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier de rendement (SCPI) : les SCPI vous permettent de faire l’acquisition de parts au sein d’une société qui a pour objectif de se constituer et gérer un parc immobilier conséquent et de qualité. Vous percevez de manière régulière la quote-part des loyers, nette de tout frais, proportionnellement à votre investissement, et ce sans aucune gestion des biens détenus, puisque c’est une société de gestion qui s’en charge ;
  • Les Organismes de Placement Collectif Immobilier (OPCI) sont également une solution intéressante en vue d’obtenir des revenus complémentaires en retraite et ce de manière très sûre, à travers un regroupement de différents investisseurs en vue de permettre l’acquisition de biens fonciers inaccessibles et d’une qualité rare ;
  • L’assurance-vie, destinée à faire fructifier une épargne existante et disponible, idéalement sur le long terme également en vue de profiter d’une fiscalité attractive ;
  • Enfin, vous pouvez également capitaliser sur le statut Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) en investissant au sein de résidences de services (EPHAD, résidence étudiante, résidence de tourisme etc.). À cette solution, qui vous permet d’obtenir des revenus complémentaires nets d’impôt pour votre retraite, peut venir s’ajouter une défiscalisation via l’amendement Censi-Bouvard.

Vous l’aurez compris, une multitude de solutions sont à votre disposition en vue de préparer au mieux votre départ à la retraite. Toutefois, afin d’optimiser cette préparation, il est nécessaire de procéder à une expertise patrimoniale et personnelle à l’aide d’un expert en gestion de patrimoine.

Un projet de réforme encore flou

Malgré le report de la réforme des retraites, quelques précisions sont d’ores-et-déjà apportées. Cependant, certaines problématiques restent d’actualité telles que :

  • Le taux de cotisation ;
  • Les modalités de mise en place de la cotisation ;
  • Une collaboration réduite avec les régimes complémentaires ;
  • Les trésoreries inquiétantes des caisses de retraite en charge des indépendants.

En somme, la préparation retraite, indépendamment du projet de réforme des retraites, reste une problématique incontournable à préparer en amont et au fil de votre carrière, pour tous les indépendants.

En bref

La retraite constitue, et ce quel que soit le secteur d’activité, y compris pour vous artisans, commerçants, professions libérales, industriels, un cap qui peut s’avérer stressant, compte tenu de la diminution de vos revenus. Cependant, des solutions performantes et applicables dès maintenant existent. Toutefois, ces mêmes solutions nécessitent un accompagnement de qualité, sur le long terme, et personnalisé.

Le Cabinet LCP Partners et l’ensemble de ses experts en Gestion de Patrimoine se tiennent à votre entière disposition pour répondre à l’ensemble de vos interrogations et vous accompagner dans vos projets à l’aide d’une étude personnalisée, gratuite et sans engagement.

Alors, n’hésitez pas à nous contacter !

Physique
Visio
Téléphonique

Des consultants à votre dispositionContactez nous :
rendez-vous
gratuit et sans engagement !

Adresse
SIEGE SOCIAL
Parc Valmy
43 Rue Elsa Triolet
21000 DIJON
Appelez-nous
Tel : 03.80.41.51.24
Ecrivez-nous
office@lcp-partners.fr
Nous retrouver

CONTACTEZ-NOUS !
Nous sommes à votre disposition pour échanger sur votre projet !


Nos implantationsOu nous trouver

Restez informéNos réseaux sociaux