BlogCoronavirus : l’immobilier est il une valeur refuge ?

https://www.lcp-partners.fr/wp-content/uploads/2019/04/map-pin.png

L’immobilier constitue-t-il une valeur refuge en période de crise ?

Les crises en tout genre viennent à se répéter à intervalles de plus en plus réduits au fil des années. Une tendance à la hausse qui s’explique par le fait que les diverses économies mondiales s’articulent en grande partie autour de mécanismes financiers étant toujours plus complexes, opaques et surtout risqués.

Pour autant, qu’en est-il du marché de l’immobilier ? Voici une problématique légitime et concrète en cette période de crise sanitaire liée au Coronavirus. Légitime également du fait qu’il s’agit, et ce de manière historique, du placement préféré des français.

La santé du marché de l’immobilier début 2020

Fin 2019 et début 2020 marquent un dynamisme concret et révélateur d’un marché immobilier en très bonne santé. En effet, pour ne citer que ce chiffre précis, les deux premières semaines du mois de Mars 2020 s’étaient démarquées de par une hausse moyenne des prix du foncier de 0,2% dans les dix plus grandes villes françaises.

À l’heure actuelle, et ce malgré le ralentissement économique en cours et qui devrait se prolonger sur plusieurs semaines, l’immobilier est d’ores-et-déjà considéré comme étant la prochaine valeur refuge de cette nouvelle crise. Qu’est-ce qu’une valeur refuge plus précisément ? Historiquement, cette dénomination désigne uniquement l’or. L’or étant, depuis de nombreux siècles la monnaie d’échange incontournable. Ainsi, aujourd’hui l’or est toujours considéré comme une valeur refuge de par cet héritage historique. Qui plus est, de manière intrinsèque l’or est une matière précieuse, tout comme peut l’être le foncier qui souffre de moins de spéculation que le domaine financier et tire sa valeur sur des éléments et des variables qui sont concrètes et qui, en parallèle, jouissent d’un jeu de l’offre et de la demande largement en faveur de l’offre avec une demande souvent très excédentaire.

Enfin, il s’agit également d’un marché qui a connu une croissance très conséquente en France, notamment tout au long de l’année 2019. Une croissance qui tire ses origines des taux d’intérêts volontairement bas proposés par les banques commerciales lors des accords de prêt. Autrement dit, les investisseurs se sont montrés très proactifs et le début de l’année 2020 suivait la même tendance même si les banques commerciales ont décidé de ralentir les octrois de prêt en durcissant les critères d’éligibilité sans pour autant augmenter à nouveau les taux d’intérêts.

PLUS D’INFORMATIONS

Nos conseils pour faire de l’immobilier une valeur refuge

Le foncier peut s’avérer être un investissement attrayant et pour causes. Réaliser un placement immobilier consiste à faire l’acquisition d’un bien immobilier pour ensuite le proposer à la location, permettant d’allier à la fois sécurité et rendement.

Pour autant, des pièges sont à éviter, l’offre peut être pléthorique, d’un point de vue national, il faut donc prendre en considération de nombreuses variables telles que l’emplacement du bien, la santé du marché local et global, une sélection juste et précise du dispositif fiscal et un montage adéquat. Qui plus est, phénomène récent mais pour autant concret, il est vrai que les démarches administratives peuvent paraître lourdes et consciencieuses lors de la réalisation d’un tel investissement. Toutefois, ces dernières années, une tendance se dessine, et tend même à s’accélérer depuis 2019, à savoir la dématérialisation. C’est notamment pour cette raison que l’immobilier ne souffre pas encore et ne risque pas de souffrir énormément de la crise sanitaire actuelle. En effet, certes le marché est ralenti mais non pas à l’arrêt comme dans de nombreux autres secteurs d’activités. À noter qu’il s’agit d’un épiphénomène et non plus d’un phénomène simple dans le sens où un quart des français se dit désormais prêt à faire l’acquisition d’un bien suite à une visite virtuelle, proportion qui grimpe à un tiers en ce qui concerne les locataires.

Les investissements immobiliers locatifs conservent donc de nombreux atouts à faire valoir, des atouts qui souffrent peu des crises passées et potentiellement des turbulences économiques et financières présentes et futures. Notons également que l’État français propose de nombreux dispositifs fiscaux, des dispositifs d’optimisation fiscale, l’objectif étant d’encourager de manière concrète via un attrait fiscal certain les potentiels investisseurs. Par conséquent, il est primordial de procéder à une analyse personnalisée, préalable à chaque investissement immobilier locatif afin d’être en corrélation avec vos critères patrimoniaux, fiscaux et familiaux. D’autant plus que les dispositifs fiscaux en vigueur sont à l’heure actuelle divers et variés, à savoir :

  • La Loi Pinel : La loi Pinel vous permet par exemple, en investissant dans l’immobilier locatif de réduire votre impôt jusqu’à 63 000€. Pour cela vous vous engagez à louer un bien durant une période de 6, 9 ou 12 ans. Selon la durée de l’engagement choisie, la réduction de votre impôt pourra être de 12%, 18% ou 21% du prix de votre investissement immobilier dans une limite de 300 000€ par an. De plus, ce dispositif vous donne la possibilité de louer votre bien à vos ascendants ou descendants.
  • Dispositif LMNP Censi-Bouvard : le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) bénéficiant de l’amendement Censi-Bouvard, vous permet de récupérer la TVA de votre investissement et de bénéficier de 11% de réduction d’impôt calculée sur le montant hors taxes investi. Si vous investissez au sein d’une résidence service, type EPHAD ou résidence étudiante par exemple.
  • Réduire son impôt grâce au Déficit Foncier : le déficit foncier, permet pour sa part de venir déduire le montant des travaux réalisés sur votre bien sur l’ensemble de vos revenus fonciers existants ou le cas échéant sur votre revenu global et ce, dans la limité de 10 700€ par an. Le surplus est reportable sur 10 ans.
  • La Loi Malraux : La loi Malraux permet également une déduction des travaux à hauteur de 30% dans la limite de 100 000€ par an. Soit une réduction maximale de 30 000€ par an si l’immeuble est situé en secteur sauvegardé.
  • Le dispositif Monuments Historiques : ce dispositif vous fait bénéficier d’une déduction de 100% du montant des travaux, et ce, sans aucun plafonnement.
  • La Nue-Propriété : ce dispositif aussi appelé démembrement permet une économie d’impôt sur les revenus fonciers et une possibilité de réduction de votre Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).

LCP Partners vous accompagne dans vos projets d’optimisation fiscale. Les consultants du Cabinet LCP Partners vous proposent de vous rencontrer lors d’un entretien gratuit et personnalité, afin de pouvoir répondre aux questionnements que pourraient susciter l’intérêt d’investir dans le cadre d’investissements vous permettant de réduire vos impôts.

En somme :

Si l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) considère l’immobilier comme étant un type de placement beaucoup moins risqué que tout ce qui relève du financier ce n’est pas un hasard. De plus, cela s’illustre de manière régulière au fil des différentes crises qui jonchent notre histoire économique et financière contemporaine. En bref, il s’agit d’un secteur d’activité qui peut être peu impacté par les différents aléas économiques, affichant une croissance stable mais toujours à la hausse et ce, depuis que des statistiques précises et complètes sont réalisées et à notre disposition. D’autre part, il faut toujours garder à l’esprit qu’un investissement immobilier locatif repose sur une logique et une réflexion de moyen, voir de long terme. En somme, un tel placement, y compris en période de crise vient réduire le risque inhérent à l’économie en le diffusant sur un laps de temps étendu et une volatilité intrinsèque bien moindre que la sphère financière.

Accessibilité, rendement, sécurité, personnalisation et fiscalité avantageuse sont autant de superlatifs qui correspondent aux investissements immobiliers locatifs et qui expliquent leur popularité pour les épargnants français. Spécialisés dans les projets d’investissements immobiliers locatifs et conscients de notre devoir de conseil, nos consultants se tiennent à votre entière disposition pour élucider vos questionnements et vous proposer les solutions d’investissement les plus adaptées à votre situation. N’hésitez donc pas à nous contacter pour obtenir vos préconisations sur-mesure.

Physique
Visio
Téléphonique

Des consultants à votre dispositionContactez nous :
rendez-vous
gratuit et sans engagement !

Adresse
SIEGE SOCIAL
Parc Valmy
43 Rue Elsa Triolet
21000 DIJON
Appelez-nous
Tel : 03.80.41.51.24
Ecrivez-nous
office@lcp-partners.fr
Nous retrouver

CONTACTEZ-NOUS !
Nous sommes à votre disposition pour échanger sur votre projet !


Nos implantationsOu nous trouver

Restez informéNos réseaux sociaux