BlogQuels placements pour vos enfants ou petits enfants ?

https://i0.wp.com/www.lcp-partners.fr/wp-content/uploads/2019/04/map-pin.png?fit=71%2C100&ssl=1

Bon nombre de parents ou de grands parents souhaitent épargner et placer de l’argent au profit de leurs enfants ou petits-enfants.

Ces placements sont souvent mis en place dès leur naissance, mais il est bien entendu possible de les envisager à tout moment, avant leur majorité.

Quel dispositif d’épargne choisir ?

Votre choix se fera selon plusieurs critères :

  • Souhaitez-vous faire des placements réguliers, ou verser ponctuellement une somme d’argent ? Dans ce dernier cas, il faut au préalable se renseigner afin que ce versement ne soit pas considéré par l’administration fiscale comme une donation.
  • Souhaitez vous d’ores et déjà que ce dispositif soit ouvert au nom de votre enfant ou petit-enfant, ou qu’il soit ouvert à votre nom et que votre enfant ou petit enfant soit bénéficiaire ?
  • Souhaitez vous sécuriser au maximum cette épargne ?

Selon les réponses que vous aurez apportées, vous pouvez envisager de réaliser les placements suivants :

Le livret A

Le livret A, d’un montant maximum de 22 950 euros, est un compte d’épargne rémunéré, avec une disponibilité immédiate des sommes qui y sont placées.

A partir de l’âge de 16 ans, le titulaire peut, sauf opposition de votre part, retirer tout ou partie des sommes épargnées.

Vous bénéficierez grâce au livret A d’intérêts défiscalisés, mais ce support est très peu rémunérateur. Ainsi, à ce jour, le taux de rémunération du livret A est de 1%….

Le Plan d’Epargne Logement : PEL

Le PEL peut être ouvert au profit de votre enfant ou petit enfant mineur.

Le montant minimum à verser à l’ouverture est de 225 euros, et 540 euros minimum doivent être versés chaque année.

Son montant maximum est de 61 200 euros et son taux d’intérêt est de 1%…

Les versements ne sont possibles que pendant une durée de 10 ans, mais le PEL continue alors de produire des intérêts pendant 5 années.

Les intérêts sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

Sous certaines conditions et dans certaines limites, ce PEL pourra permettre à votre enfant ou petit enfant d’obtenir un prêt à des conditions avantageuses. A ce jour, le taux du prêt est de 2,20%.

Tout retrait effectué sur le PEL entraine la fermeture du plan.

PLUS D’INFORMATION

Le Compte Epargne logement : CEL

Le versement initial du CEL est de 300 euros. Les autres versements doivent être d’un montant minimum de 75 euros.

Le plafond du CEL est de 15 300 euros.

Le taux d’intérêt du CEL est de 0,75%, et ceux-ci sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

On constate donc que le livret A, le PEL et le CEL, s’ils sont sans risque, ont par contre un rendement extrêmement limité et peu intéressant.

Les livrets bancaires

Les banques proposent leur propre livret. Cependant, le rendement est souvent peu attractif.

Il est à noter que certaines banques peuvent proposer des livrets dédiés aux jeunes.

Le Livret Jeune

Le Livret Jeune est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans.

Le versement initial est de 10 euros, et, le plus souvent, le montant des versements postérieurs est de 10 euros minimum.

Les possibilités de retrait dépendent de l’âge du jeune. Ainsi, par exemple, avant 16 ans, il aura besoin de l’autorisation du représentant légal.

Le montant maximum du livret jeune est de 1 600 euros.

Son taux d’intérêt est fixé par les banques, mais ne peut pas être inférieur à 1%, et les intérêts sont exonérés de fiscalité.

RDV GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT

L’assurance vie

Outre les livrets évoqués ci-dessus qui offrent un rendement très faible et peu intéressant, notamment en cette période de forte inflation, il vous est possible de recourir à l’assurance vie pour votre enfant ou petit enfant, et ce selon 2 options :

  • Soit vous ouvrez le contrat d’assurance vie à votre nom et le désignez en qualité de bénéficiaire : dans ce cas, il ne percevra l’argent qu’à votre décès. Il s’agit alors d’une assurance décès. La date de perception de cette somme est donc par principe inconnue, et l’on ne peut donc être certain que cela lui serve à financer ces études si telle était votre volonté. Par contre, cela peut avoir un intérêt au niveau des droits de succession.
  • Soit vous ouvrez un contrat d’assurance vie à son nom.

Le contrat d’assurance vie doit être souscrit par les représentants légaux de l’enfant. Ce dernier, à partir de l’âge de 12 ans, donnera son consentement pour les contrats et avenants.

Les enfants de plus de 16 ans peuvent, seuls, souscrire et gérer leur contrat d’assurance vie.

Ouvrir un contrat d’assurance vie à votre enfant dès son plus jeune âge lui permettra non seulement de valoriser son capital, mais également de bénéficier d’une fiscalité avantageuse au plus tôt dans sa vie d’adulte. En effet, pour mémoire, après 8 ans de détention d’un contrat d’assurance vie, votre enfant ou petit enfant pour bénéficier d’un abattement de 4 600 euros sur les plus-values.

Sous certaines conditions, il est possible de prévoir un pacte adjoint sous seing privé qui prévoit des conditions dérogatoires à la gestion du contrat et des sommes qui y sont placées. Par exemple, il est possible de bloquer les possibilités de retrait, jusqu’à l’âge de 25 ans (âge maximum).

Il n’existe pas de plafond pour les contrats d’assurance vie.

L’assurance vie offre souvent des rendements bien plus intéressants que l’ensemble des livrets précédemment évoqués.

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI)

Les SCPI de rendement permettent d’investir dans l’immobilier avec un investissement inférieur à celui de l’immobilier classique, et une gestion déléguée, ce qui est rassurant pour les parents.

Les SCPI permettent également de réaliser un investissement diversifié, avec une diversification dans les zones géographiques où se situent les biens, une diversification dans les domaines d’investissements des SCPI (bureaux, commerce, santé, logistique), et dans le nombre important de biens immobiliers détenus par la SCPI.

Grace aux SCPI, parents ou grands-parents peuvent faire un versement à l’ouverture, mais également par la suite des versements réguliers ou ponctuels.

Généralement, les SCPI offrent un rendement compris entre 4,5% et 6%, et ont montré leur résilience pendant la période de COVID19.

Ainsi, il existe de nombreuses possibilités pour épargner pour votre enfant ou petits enfants.

Afin de vous éclairer et de vous permettre de choisir le placement le plus adapté, il peut être opportun de vous rapprocher d’un conseiller en gestion de patrimoine.

Le Cabinet LCP Partners, situé à Dijon, mais intervenant dans la France entière, se tient à votre disposition pour échanger lors d’un entretien gratuit et sans engagement.

Physique
Visio
Téléphonique

Des consultants à votre dispositionContactez nous :
rendez-vous
gratuit et sans engagement !

Appelez-nous
Tel : 06 22 74 35 06
Ecrivez-nous
office@lcp-partners.fr
Nous retrouver

    CONTACTEZ-NOUS !
    Nous sommes à votre disposition pour échanger sur votre projet !



    Nos implantationsOù nous trouver

    Restez informéNos réseaux sociaux

    Avis clientsNos avis positifs